Les machines du Wirtgen Group réalisent la fondation du Bundesgartenschau 2019, l’exposition horticole allemande

Même s’il faut encore attendre quatre ans avant l’ouverture du Bundesgartenschau 2019 (BUGA) à Heilbronn, les travaux sur le terrain qui accueillera l’exposition ont déjà commencé en 2014. Et c’est depuis le printemps 2014 que des machines du Wirtgen Group se chargent d’en stabiliser le sol. Il s’agit ici de deux stabilisateurs rapportés Wirtgen WS 250, d’un compacteur Hamm H 20i et d’un épandeur de liant Streumaster SW 16 TC.

La compétence en solutions et en applications tout-en-un : des machines du Wirtgen Group stabilisent le sol non portant en toute rentabilité et dans le respect de l’environnement.

La compétence en solutions et en applications tout-en-un : des machines du Wirtgen Group stabilisent le sol non portant en toute rentabilité et dans le respect de l’environnement.

De toute leur puissance, les 104 pics du rotor de malaxage tournent dans le sol jonché de gravats. Un sol qui ne ressemble pas vraiment au support idéal. Pourtant, les pics concassent le béton, les pierres et la terre en quelques fractions de secondes, puis malaxent ce matériau concassé avec la chaux répandue au préalable afin d’obtenir une masse homogène. Si cette opération ne passe pas inaperçue sur le plan sonore, elle n’est en revanche guère visible. En effet, le stabilisateur rapporté Wirtgen WS 250 monté derrière un tracteur s’acquitte de sa tâche, bande après bande, sans aucune formation de poussière. Marcel Stier, conducteur de la machine, est satisfait : « Le stabilisateur travaille sans problème malgré les conditions difficiles. Et surtout, il est très facile à utiliser. »

La stabilisation de sol, une solution rentable

Quelques jours auparavant, alors que les deux stabilisateurs WS 250 arrivaient sur le chantier du BUGA 2019, le conducteur proche de la trentaine n’aurait jamais pensé pouvoir tenir de tels propos. « Jusque-là, je n’avais encore aucune expérience de ce type d’application, et j’étais évidemment un peu nerveux. » Sur ce terrain bordant directement le Neckar, la stabilisation de sol est pourtant justement un thème important. Philip Kircher, chef de chantier principal de Wolff & Müller, entreprise familiale allemande réputée de BTP, explique : « Dès le début des travaux, en août 2014, il était clair qu’il nous faudrait déplacer d’énormes masses de terre sur les 40 hectares de ce grand chantier. En tenant compte de l’entreposage intermédiaire, on peut estimer le volume déplacé à un million de mètres cubes », précise Philip Kirchner. « Un remplacement du sol n’étant pas du tout rentable pour un projet d’une telle envergure, seule la stabilisation de sol restait envisageable. » Il s’agit d’un procédé à la fois rentable et respectueux de l’environnement. En effet, caractérisé par le nombre réduit des machines requises et des trajets effectués par les camions, ainsi que par le raccourcissement de la durée des travaux, ce procédé permet aux entreprises de construction d’économiser des ressources considérables. En outre, les émissions de CO2 sont bien moindres. « Nous avons acheté toutes les machines nécessaires à un seul et même fournisseur : le Wirtgen Group », ajoute Philip Kircher.

Un service client comme il se doit : le technicien de service Wirtgen Markus Klein (à gauche) en train de former l’opérateur à l’utilisation du stabilisateur rapporté WS 250 …

Un service client comme il se doit : le technicien de service Wirtgen Markus Klein (à gauche) en train de former l’opérateur à l’utilisation du stabilisateur rapporté WS 250 …

Alors que les travaux d’excavation continuent sur certaines zones du futur terrain de l’exposition, les travaux de construction sont déjà en cours de préparation sur d’autres. « Vu la superficie totale, on aurait également pu mettre en œuvre un stabilisateur automoteur », explique Ingolf Klärle, le directeur de succursale de Wolff & Müller. La gamme de produits de Wirtgen offre effectivement la solution adaptée à tous les cas de figure. Le WR 200i aux dimensions compactes, le très polyvalent WR 240i et le puissant WR 250 permettent en effet, selon les propriétés du sol, d’atteindre des rendements journaliers allant de 1 000 à 12 000 m². Par ailleurs, la puissante série WR convainc également dans les applications de recyclage à froid pour la réfection de chaussées en toute rentabilité.

Néanmoins, le choix de Wolff & Müller s’est porté sur deux stabilisateurs rapportés : « Comme nous ne pouvions stabiliser le terrain que parcelle après parcelle, les deux WS 250 nous offraient nettement plus de flexibilité », explique Ingolf Klärle.

L’assistance professionnelle de Wirtgen Augsburg

Outre les stabilisateurs rapportés de Wirtgen, le chantier a également accueilli un nouvel épandeur de liant Streumaster SW 16 TC et deux tracteurs Fendt – tous provenant de Wirtgen Augsburg, l’une des quatre sociétés de vente et de service du Wirtgen Group en Allemagne. Wirtgen Augsburg et Wolff & Müller travaillent en partenariat depuis de nombreuses années. Ainsi, pour ce gros projet également, il a suffi d’un « court délai de préavis pour faire livrer les machines à Heilbronn », explique Christian Goralczyk. Ce commercial de Wirtgen Augsburg suit déjà ce chantier depuis la phase de conseil en applications en amont du projet.

Les engins ne sont toutefois pas arrivés seuls, mais accompagnés d’experts en applications du Wirtgen Group. « Cette prestation, qui fait partie intégrante de notre assistance service, permet au client d’exploiter tous les avantages de la machine. »

… pendant que le responsable produits Streumaster Michael Gilhuber (à droite) explique le fonctionnement de l’épandeur de liant Streumaster SW 16 TC aux deux conducteurs de machines Marcel Stier et Steffen Sinn.

… pendant que le responsable produits Streumaster Michael Gilhuber (à droite) explique le fonctionnement de l’épandeur de liant Streumaster SW 16 TC aux deux conducteurs de machines Marcel Stier et Steffen Sinn.

Dès leur arrivée, Michael Gilhuber et Markus Klein, respectivement responsable produits Streumaster et technicien de service chez Wirtgen, familiarisent les conducteurs de machines Marcel Stier et Steffen Sinn avec leurs nouveaux engins de travail. Marcel Stier et Steffen Sinn n’ont travaillé jusqu’à présent qu’avec des tracteurs. Pendant que Michael Gilhuber présente le Streumaster SW 16 TC d’une capacité de 16 mètres cubes, insistant notamment sur la précision du mécanisme d’épandage avec ses trois écluses de dosage activables séparément, la caractéristique autonettoyante brevetée ainsi que sur la régulation automatique de la quantité d’épandage, Markus Klein, quant à lui, explique l’utilisation du stabilisateur rapporté dans les règles de l’art. C’est seulement après une minutieuse formation introductive à l’utilisation des engins que l’équipe se rend sur la digue remblayée située à l’ouest du terrain, où peuvent alors commencer les travaux de stabilisation sur 800 m de longueur et 11 m de hauteur.

Une équipe bien coordonnée

Mais d’abord, le conducteur Steffen Sinn approvisionne le Streumaster SW 16 TC en liant, opération réalisée sans formation de poussière grâce au dispositif automatique intégré de filtres de dépoussiérage. Arrivé sur la digue, Steffen Sinn, après quelques manœuvres, commence à répandre de la chaux avec précision, profitant de l’assistance offerte par la régulation de la quantité d’épandage disponible en série. Il est ainsi possible d’appliquer entre 3 et 42 litres de liant par mètre carré. Avec une largeur de travail de 2 460 mm, il faut se réapprovisionner en liant après environ 7 bandes de 50 m de longueur. En raison de la rapidité du processus d’épandage, on prépare à Heilbronn, tous les jours, quatre camions-silos d’environ 106 tonnes de chaux.

Le temps est maintenant venu de procéder au malaxage homogène du liant et du sol non portant – et de mettre en œuvre le Wirtgen WS 250. Dès son positionnement sur la crête de la digue, le rotor de malaxage de 2 500 mm de largeur s’enfonce dans le sol jusqu’à la profondeur de travail maximum de 500 mm. Le garde-boue en caoutchouc rigidifié protège des impacts de graviers et réduit la formation de poussière. Les panneaux latéraux réglables en hauteur montés sur patins restent au-dessus du sol, ce qui empêche toute perte de puissance ou de productivité, les panneaux latéraux n’étant pas traînés à travers le sol support. Marcel Stier apprécie le comfort de conduite dû à l’agencement précis des pics et permettant un résultat de malaxage optimal. Une fois la stabilisation terminée, le sol est portant, non gélif et résistant à l’eau.

Pour finir, un compacteur Hamm H 20i se charge de compacter le sol stabilisé. L’entraînement des roues et du cylindre lisse à vibration permet au compacteur de monter sans problème même les pentes les plus raides. Il est assisté par le système de régulation par microprocesseurs Hammtronic, qui adapte automatiquement l’entraînement avant et l’entraînement arrière afin d’éviter le patinage du cylindre ou des roues. En outre, cette technologie intelligente assure une gestion économique des consommables, et donc un compactage rentable du sol support.

Le chef de chantier principal Philip Kircher (à gauche) et le directeur de succursale Ingolf Klärle (au milieu) de Wolff & Müller font confiance à la coopération de longue date avec Christian Goralczyk de Wirtgen Augsburg.

Le chef de chantier principal Philip Kircher (à gauche) et le directeur de succursale Ingolf Klärle (au milieu) de Wolff & Müller font confiance à la coopération de longue date avec Christian Goralczyk de Wirtgen Augsburg.

Une grande satisfaction client

Les premiers tronçons stabilisés témoignent d’un parfait travail d’équipe entre les machines du Wirtgen Group. Ingolf Klärle peut observer les travaux en toute tranquillité. Il sait qu’il peut se fier aux produits et aux technologies du groupe d’entreprises, ainsi qu’à l’assistance de ses interlocuteurs de Wirtgen Augsburg. « Ce sont trois élément simples qui font que nous sommes toujours et encore convaincus par le Wirtgen Group : les produits, la performance et le service. » Ainsi, c’est avec sérénité que le directeur de succursale peut envisager la suite des travaux de stabilisation de sol et la réalisation, dans les délais, du terrain du Bundesgartenschau.

EN FR ES PT