Wirtgen W 210i :
adhérence optimale sur le circuit TT d’Assen

Le circuit TT d’Assen, aux Pays-Bas, figure parmi les circuits de course de motos les plus importants d’Europe : dans le cadre de travaux de réfection, l’entreprise exécutante GMS Fahrbahnsanierungen GmbH a misé sur une fraiseuse à froid Wirtgen W 210i avec poste de conduite et tambour de fraisage très fin FCS.

Avec une avance de 3 à max. 6 m/min, selon les exigences, la fraiseuse à froid Wirtgen W 210i a reprofilé rapidement et fiablement la ligne de départ et d’arrivée.

Avec une avance de 3 à max. 6 m/min, selon les exigences, la fraiseuse à froid Wirtgen W 210i a reprofilé rapidement et fiablement la ligne de départ et d’arrivée.

Pouvant accueillir 100 000 spectateurs, ce circuit de 4,5 km de longueur est la seule piste de championnat du monde à avoir été spécialement conçue pour les motos. Au fil des compétitions, des ondulations de 3 à 8 mm de hauteur s’étaient formées sur la ligne de départ et d’arrivée. Conséquence : lorsque les motos freinaient avant d’attaquer le virage, elles « vacillaient » et devenaient incontrôlables. Cela représentait un risque trop élevé pour la sécurité des pilotes et rendait indispensable le reprofilage de la chaussée sur une superficie de 3 000 m² ainsi que le rétablissement de son adhérence.

Le fraisage très fin permet de remettre la chaussée en état

Ce cas de figure est l’une des applications classiques du fraisage très fin – et c’est pourquoi le prestataire de services de fraisage GMS a eu une fois de plus recours à cette technologie bien établie du leader du marché qu’est Wirtgen. Le fraisage très fin permet d’éliminer les déformations superficielles de la chaussée et de produire des surfaces planes et uniformes.

« Nous avons opté pour une fraiseuse à froid Wirtgen W 210i équipée d’un tambour de fraisage très fin FCS de type LA 6x2. Contrairement à un tambour de fraisage standard, ce tambour est muni de 672 pics de fraisage au lieu de 168 », explique Ernst Kugel, chef de chantier chez GMS. Contrairement aux tambours de fraisage standard, les tambours de fraisage très fin – aussi appelés tambours de fraisage micro-fin – présentent un écartement des pics inférieur à 6 mm, ce qui leur permet de réaliser une surface très finement structurée sur une profondeur de fraisage maximum de 3 cm.

Le poste de conduite pouvant être déplacé aussi bien à droite qu’à gauche hors du châssis, et pivoté dans toutes les directions de 110° dans les deux sens, le conducteur de la W 210i bénéficie à tout moment d’une vue optimale sur la zone de travail – même en marche arrière.

Le poste de conduite pouvant être déplacé aussi bien à droite qu’à gauche hors du châssis, et pivoté dans toutes les directions de 110° dans les deux sens, le conducteur de la W 210i bénéficie à tout moment d’une vue optimale sur la zone de travail – même en marche arrière.

Grande flexibilité grâce au système FCS

Par ailleurs, Wirtgen propose avec son « Flexible Cutter System », abrégé FCS, une solution idéale pour changer, rapidement et en seulement quelques manipulations, les tambours de fraisage présentant différents écartements des pics ou différentes largeurs de travail pour répondre à diverses applications. Un avantage de taille et un facteur essentiel pour l’efficacité du fonctionnement des grandes fraiseuses, ainsi que l’affirme Torsten Meyer, gérant de GMS : « Pour nous, il est essentiel que les machines que nous mettons en œuvre soient polyvalentes afin de les rentabiliser au maximum. »

Et cela fut le cas pour la réfection du circuit TT d’Assen. Sur ce chantier, GMS a eu en outre recours au système de nivellement Multiplex, particulièrement bien adapté aux travaux de fraisage fin pour mesurer les irrégularités de très grande longueur et combinant plusieurs palpeurs sur un ou deux côtés de la machine (p. ex. palpeur à câble, à ultrasons, cylindrique). La valeur moyenne des mesures effectuées par les palpeurs permet de calculer avec précision la profondeur actuelle de fraisage, de compenser ainsi parfaitement les ondulations longitudinales et donc d’obtenir un nivellement de haute précision. Ernst Kugel, chef de chantier, se montre entièrement satisfait de la planéité : « La qualité de la surface de la chaussée est excellente, nous n’avons plus observé aucune irrégularité. »

À l’aide d’une règle de 4 m de longueur, le maître d'œuvre BAM contrôle la planéité de la surface de chaussée rénovée. Grâce au système de nivellement Multiplex, la W 210i a effectué un travail parfait en ne laissant aucune irrégularité.

À l’aide d’une règle de 4 m de longueur, le maître d'œuvre BAM contrôle la planéité de la surface de chaussée rénovée. Grâce au système de nivellement Multiplex, la W 210i a effectué un travail parfait en ne laissant aucune irrégularité.

Le système OCS pour une efficacité accrue

Bien entendu, il ne suffit pas d’avoir la technologie d’application adaptée, il faut aussi la fraiseuse à froid appropriée. GMS a misé sur la Wirtgen W 210i dotée de l’innovant « Operator Comfort System », abrégé OCS. Ce système assure un confort de conduite exceptionnel couplé à une très grande simplicité d’utilisation de la machine. L’élément clé de l’OCS en est le poste de conduite qui peut être déplacé et pivoté par commande hydraulique, et qui permet donc de toujours placer le conducteur, rapidement et en toute efficacité, dans la position de visibilité optimale. La grande qualité de l’équipement intérieur du poste de conduite est à même de combler toutes les attentes : « transmission vidéo, manette de commande de précision et climatisation performante assurent les meilleures conditions de travail par tout temps », résume Jürgen Dielefeld, conducteur, soulignant les atouts de l’« Operator Comfort System ».

Les pros entre eux : après que la fraiseuse Wirtgen a rénové la zone de départ et d’arrivé dans les règles de l’art, un pilote de course a mis la « nouvelle » chaussée à l’épreuve pendant une course d’essai. Résultat : test réussi.

Les pros entre eux : après que la fraiseuse Wirtgen a rénové la zone de départ et d’arrivé dans les règles de l’art, un pilote de course a mis la « nouvelle » chaussée à l’épreuve pendant une course d’essai. Résultat : test réussi.

Ainsi, au final, grâce aux équipements haut de gamme, aux innovations technologiques et à la grande concentration de tous les intervenants sur le chantier, la piste du circuit de moto a pu retrouver l’adhérence requise. « Nous avons pu mener les travaux de réfection sans vraiment perturber l’activité du circuit », se félicite Ernst Kugel, chef de chantier.

EN FR ES PT