Une pose de béton de précision avec les machines à coffrage glissant Wirtgen SP 1500 et SP 1500 L

Pour l’élargissement des autoroutes fédérales allemandes, Eurovia GmbH mise sur les machines à coffrage glissant de Wirtgen. L’élargissement de l’A9 en Thuringe doit respecter des exigences de qualité spécifiques.

L’autoroute fédérale allemande A9 traverse le Brandebourg, la Saxe-Anhalt, la Saxe, la Thuringe et la Bavière, reliant les métropoles allemandes de Berlin et de Munich sur une longueur totale de 529 kilomètres.

Dans le cadre de l’élargissement de l’A9 entre Triptis et Schleiz, sur une longueur d’environ 19 kilomètres, un nouveau modèle de partenariat public-privé a vu le jour. Contrairement aux modèles précédents, la rémunération dépend ici de la qualité de la prestation fournie. Dans la pratique, cela signifie que tout défaut de qualité et toute restriction en termes de disponibilité entraînent une réduction de la rémunération que l’État doit verser à l’exploitant.

Ainsi, Eurovia GmbH, à la tête du consortium responsable des travaux, accorde une importance primordiale à une qualité irréprochable. Eurovia GmbH planifie, construit et exploite le tronçon pour les 20 ans à venir, et le met à disposition de l’État fédéral allemand.

Daniel Böhnke (à droite), chef de chantier principal chez Eurovia, et Martin Datzert, spécialiste Ventes et Applications pour les machines à coffrage glissant chez Wirtgen, parlent de la mission sur l’A9 en Thuringe.

Daniel Böhnke (à droite), chef de chantier principal chez Eurovia, et Martin Datzert, spécialiste Ventes et Applications pour les machines à coffrage glissant chez Wirtgen, parlent de la mission sur l’A9 en Thuringe.

Afin d’assurer la portance élevée, la longévité, la planéité et l’adhérence du revêtement de la chaussée sur cette longue durée, Eurovia GmbH joue la carte du béton. La réalisation de la surface en béton désactivé permet une réduction des émissions sonores de la chaussée de deux décibels.

Outre le fait que le béton est d’utilisation universelle, facile à mettre en œuvre et partout disponible, les revêtements en béton se distinguent par des avantages indéniables : leur portance élevée et leur haute résistance à la déformation empêchent toute formation d’ornières et permettent ainsi d’espacer les intervalles de maintenance nécessaires – ce qui est d’une importance non négligeable, compte tenu de la sollicitation croissante des grands axes routiers due au trafic de poids lourds.

L’atelier de pose SP 1500 et SP 1500 L

Six voies sur 19 kilomètres de longueur, cela représente une superficie de 550 kilomètres carrés et nécessite environ 165 000 mètres cubes de béton. Pour ce chantier, Eurovia GmbH mise sur l’atelier de pose composé des machines à coffrage glissant Wirtgen SP 1500 et SP 1500 L.

L’atelier de pose moderne de Wirtgen, composé de deux machines à coffrage glissant autonomes, réalise la chaussée en béton bicouche en un seul passage.

L’atelier de pose moderne de Wirtgen, composé de deux machines à coffrage glissant autonomes, réalise la chaussée en béton bicouche en un seul passage.

Sur l’A9, cet atelier pose la chaussée en béton bicouche en une seule opération, avec un rendement d’environ 400 à 500 mètres par jour.

La machine à coffrage glissant se trouvant en amont est chargée de réaliser la couche inférieure. La SP 1500 L pose le béton de la couche inférieure, entièrement compacté par des vibreurs électriques internes, sur 23 cm d’épaisseur et selon le profil voulu, tout en y insérant des goujons et des barres de liaison. Le résultat en est une couche inférieure homogène apte à accueillir le béton de la couche supérieure de 7 cm d’épaisseur.

Eurovia GmbH et Wirtgen GmbH travaillent en étroite collaboration depuis de nombreuses années. Daniel Böhnke, chef de projet principal, en explique les principales raisons : « La très haute fiabilité des machines est pour nous un critère essentiel. Les conseils en applications sont excellents. Les techniciens de service sont toujours immédiatement disponibles en cas de problème sur le chantier. »

Pose « frais sur frais »

Afin d’assurer le meilleur assemblage possible des couches de béton inférieure et supérieure, la pose de la couche supérieure s’effectue immédiatement après. Le béton de la couche supérieure est amené par-dessus la machine à coffrage glissant posant la couche inférieure via une bande de transfert, puis déposé devant la deuxième machine à coffrage glissant, la SP 1500. Ensuite, la SP 1500 répartit ce matériau sur toute la largeur avec sa lame de répartition et, en même temps qu’elle avance, pose le béton de la couche supérieure en « frais sur frais » tout en le compactant. La texture de surface optimale souhaitée est garantie par la poutre correctrice et la taloche longitudinale : toutes deux se déplacent en oscillant sur la chaussée, la première étant perpendiculaire à la chaussée, la deuxième dans le sens de l’avance.

La pose de béton bicouche est une méthode extrêmement économique pour la réalisation d’autoroutes. Sur ce projet, le rendement journalier de l’atelier de machines de Wirtgen est de 400 à 500 m.

La pose de béton bicouche est une méthode extrêmement économique pour la réalisation d’autoroutes. Sur ce projet, le rendement journalier de l’atelier de machines de Wirtgen est de 400 à 500 m.

Enfin, une machine de traitement de surface de type TCM 1800 intervient juste après la pose. Elle pulvérise un produit de cure sur toute la largeur afin d’empêcher efficacement les phénomènes d’évaporation précoce et de formation de fissures.

Diverses méthodes de traitement de surface – notamment l’utilisation d’une poutre correctrice – permettent de modifier efficacement les caractéristiques de la surface de la chaussée.

Diverses méthodes de traitement de surface – notamment l’utilisation d’une poutre correctrice – permettent de modifier efficacement les caractéristiques de la surface de la chaussée.

EN FR ES PT