Réfection de l‘autoroute E17 en Belgique: Des innovations technologiques pour de meilleures chaussées

Anvers: plaque tournante de l’économie européenne

Avec un volume de fret total de 184 millions de tonnes en 2012, la ville belge d’Anvers est le troisième port maritime européen et une importante plaque-tournante logistique pour le commerce des marchandises entre l’Europe et l’Outre-mer. Afin de pourvoir faire face à l’essor croissant du fret, la plus grande écluse maritime au monde est actuellement en construction à Anvers.

Une réfection devenue indispensable

Les aménagements de voirie sont aussi importants: la réfection de l’autoroute E17, l’un des principaux axes du réseau routier belge et d’une très forte fréquentation, était indispensable. L’autoroute présentait encore le revêtement en béton d’origine datant de l’ouverture de l’autoroute au milieu des années 1970.

Ornières longitudinales et transversales, irrégularités telles qu’escaliers et différences de niveau, plaques décalées et affaissées, scellement de joints interrompus et adhérence réduite… pour n’énoncer que les déficiences les plus visibles. Pour les responsables, il était clair que «Dans de telles conditions, l’E17 n’est plus en état de résister plus longtemps aux énormes sollicitations exercées par les poids lourds, dont la circulation ne cesse d’augmenter!»

Un procédé de réfection spécial avec des avantages durables: CRCP

La réfection du premier tronçon de 11,6 km devait s’effectuer selon le procédé CRCP (Continuously Reinforced Concrete Pavement) - spécifique à la Belgique - de mise en œuvre d’un revêtement de chaussée en béton armé de part en part avec une barrière centrale de sécurité en béton.

Les coûts d’investissement élevés du CRCP sont compensés par les avantages de la pose d’une armature continue. Par rapport à un procédé de pose standard, cette méthode est économique parce qu’il n’est pas nécessaire de réaliser de joints - ni donc de les entretenir. «En outre, la meilleure portance de la chaussée permet de réduire l’épaisseur du revêtement de 10 à 20 %. Enfin, au bout de 20 à 25 ans, le CRCP peut être recouvert d’une mince couche d’enrobé bitumineux - sans risque de fissures,» explique Luc Rens, Gérant de EURPAVE. La durée de vie de la chaussée s’en trouve donc encore prolongée.

Les délais serrés jouent en faveur des machines du Wirtgen Group

Il fallait rénover une superficie de 340 000 mètres carrés en six mois. Ainsi, pour mener à bien ce projet complexe d’une importance extrême pour l’Europe en tant que région économique, les autorités responsables ont mis sur la large palette d’engins de construction du Wirtgen Group, leader mondial connu pour sa fiabilité.

Des grandes fraiseuses Wirtgen avec le groupe de fraisage XXL de 3,8 m de largeur à l’œuvre

Une fois l’ancien revêtement en béton enlevé, les grandes fraiseuses W 2000 et W 2200 gagnaient des points avec l’enlèvement des couches d’enrobés de 25 cm d’épaisseur avec un rendement de fraisage élevé - dans des conditions idéales, la fraiseuse à hautes performances W 2200 peut enlever jusqu’à 1 200 tonnes d’enrobés par heure, ce qui correspond à la capacité de chargement de 60 camions. Combiné à un nivellement de précision lors du fraisage en une seule passe et un chargement sûr, une parfaite finition était garantie dans le temps imparti.

Les groupes de fraisage de 3,8 m sont vite rentabilisés grâce à un très haut rendement de fraisage, puisqu’il est possible d’enlever de larges parties de chaussées en une seule opération tout en obtenant une planéité optimale des surfaces fraisées. Les économies potentielles sont énormes, puisque ce mode de fraisage permet de réduire le nombre de passes adjacentes, les manœuvres correspondantes, ainsi qu’une main d’œuvre coûteuse.

Le système de nivellement automatique LEVEL PRO

Les grandes fraiseuses atteignaient la planéité exigée à l’aide du système de nivellement automatique LEVEL PRO®. Ce système se distingue par une utilisation simple qui facilite énormément le travail du conducteur - comme par exemple les fonctions consultables simultanément depuis les deux côtés de la machine - et par une régulation automatique et précise de la profondeur et de la pente de fraisage. Les palpeurs les plus divers, tels que palpeurs à câble, d’inclinaison transversale ou à ultrasons, peuvent être intégrés au système de nivellement automatique sans problèmes. En outre LEVEL PRO peut être facilement équipé du système Multiplex, du système de nivellement à laser ou du système de nivellement 3D.

Pose du revêtement en enrobé

L’étape suivante consistait en la réalisation de la couche de base au liant hydraulique (HGT). La planéité, la portance et la résistance à l’eau et au gel de cette nouvelle couche de base au liant hydraulique en ont fait une fondation robuste pour la suite des travaux de l’E17.

Les deux finisseurs de routes SUPER 1900-2 et SUPER 2100-2 de Vögele se sont chargés de poser avec précision la couche de séparation en enrobé sur 5 cm qui servira de support à l’armature et à la chaussée en béton. Le SUPER 1900-2 et le SUPER 2100-2 sont des finisseurs extrêmement puissants et performants qui permettent d’effectuer de grands travaux avec rapidité, précision et rentabilité.

Grâce aux énormes trémies réceptrices, l’enrobé était toujours en quantité suffisante dans la machine, même pendant les changements de camions, permettant ainsi de garantir une pose sans interruption. Le système de nivellement automatique NIVELTRONIC Plus® a également permis d’obtenir une pose d’une planéité maximum et au profil voulu.

Un contrôle parfait grâce au concept de conduite ErgoPlus®

Grâce au concept de conduite intuitive ErgoPlus® de Vögele, les finisseurs ont aussi convaincu par leur simplicité de conduite. Le pupitre de commande du conducteur est très clairement agencé, toutes les fonctions sont réparties en groupes logiques et le conducteur peut aisément repérer les touches et les activées même avec des gants.

La sécurité sur plusieurs kilomètres grâce à la SP 250

Pour la nouvelle E17, la sécurité était au sommet de la liste des priorités. Afin de garantir la plus grande résistance possible au trafic des voitures et des camions, et dont réduire les risques d’accident sur la voie opposée, le chantier prévoyait la construction de barrières de sécurité continues en béton au lieu de glissières de sécurité en acier. Leur profil spécial empêche le franchissement des camions entrant en collision avec elles. De plus, ces barrières de sécurité évitent également que les véhicules ne soient projetés à nouveau sur la chaussée.

La machine à coffrage glissant SP 250 de Wirtgen en version Offset était la machine idéale pour ce type de mission, réalisant chaque jour 700 m de barrière de sécurité d’excellente qualité. La SP 250 est une machine à coffrage glissant extrêmement flexible avec deux paires de bras pivotants à l’avant et ses trains arrières à chenille pouvant être décalés horizontalement pour l’adaptation optimale aux conditions du chantier. Il y a également plusieurs possibilités de réglage du convoyeur ; les moules peuvent être montés à gauche ou à droite. Il est donc très aisé pour les transporteurs de sortir de la circulation le long du chantier pour livrer le béton et de s’y réinsérer en toute rapidité.

Une pose de béton parfaite avec la SP 850

La pose des chaussées en béton a constitué la mission-clé de ce grand projet. Pour obtenir une planéité optimale des chaussées, il fallait une précision absolue, un compactage puissant du matériau et une qualité de pose optimale. Après avoir analysé plusieurs scénarios, l’entreprise chargée de la réalisation des travaux a opté pour une SP 850 de Wirtgen, une machine à coffrage glissant à structure modulaire.

Une armature constituée de barres d’acier nervurées pour le béton a été préalablement mise en place longitudinalement et transversalement directement sur la couche d’enrobés appliquée par les finisseurs. La machine à coffrage glissant a ensuite réalisée des chaussées de 7,4 m de largeur et de 25 cm d’épaisseur. Enfin, la lourde poutre correctrice lissait la surface sur toute la largeur de pose et la taloche longitudinale construite en matériau haut de gamme, maîtrisait une qualité de surface optimale pour un confort de conduite idéal.

Pour ce travail herculéen, la SP 850 a fonctionné sans interruption en trois postes, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Le résultat: 291 000 mètres carrés de chaussées en béton à la planéité parfaite et à la portance maximum.

Le service unique du Wirtgen Group

Pour mener à bien un projet d’une telle envergure avec un planning aussi serré, il fallait satisfaire à des exigences très élevées en matière de technique mais aussi en termes de maintenance des machines. Le Wirtgen Group propose ce service par l’intermédiaire de succursales présentes dans le monde entier et de techniciens de service et d’applications formé à cet effet.

Le service du Wirtgen Group, optimal dans toutes les phases du projet, est la garantie d’une résolution immédiate des problèmes sur le chantier, d’un approvisionnement rapide en pièces de rechange et d’un conseil compétent prodigué par les experts du Wirtgen Group.

EN FR ES PT