WIRTGEN SP 62i : machine à coffrage glissant rentable en version deux trains de chenilles pour la pose de béton Inset

Lorsqu’il s’agit de poser des chaussées et des profils monolithiques en béton avec précision et rentabilité, les machines à coffrage glissant de WIRTGEN sont de la partie. De conception modulaire, elles peuvent être configurées individuellement et réaliser pratiquement tous les types de pose imaginables, y compris les formes spéciales.

La série SP 60 remplace le modèle à succès SP 500 pour la pose béton polyvalente

Pouvant être mises en œuvre aussi bien pour la pose Inset (entre les trains de chenilles) que pour la pose Offset (en déporté), les machines de la série SP 60 sont les nouveaux multitalents de la pose de béton. Avec ses modèles SP 61i, SP 62i et SP 64i, WIRTGEN a développé une nouvelle génération de machines à coffrage glissant qui offre la polyvalence du modèle à succès international SP 500 et qui, avec la SP 62i, se trouve complétée par un deuxième engin à deux trains de chenilles. La SP 62i est un engin particulièrement rentable permettant d’accéder à la gamme moyenne des machines à coffrage glissant Inset jusqu’à une largeur de travail de 7,5 m (24 pieds).

SP 62i : engin d’entrée de gamme moyenne des machines à coffrage glissant Inset jusqu’à une largeur de travail de 7,5 m (24 pieds).

La SP 62i permet de poser avec précision des surfaces en béton entre 2,00 et 7,50 m de largeur (6 pieds, 6 pouces, et 24 pieds) et jusqu’à 450 mm d’épaisseur (18 pouces) – et plus si le client le souhaite. Un système intelligent de direction et de commande est garant d’un fonctionnement en douceur même dans les virages serrés. Grâce à sa simplicité de transformation et d’extension au moyen d’options, la SP 62i s’adapte facilement aux différentes situations de chantier et peut être transformée sur place en toute rapidité. Son transport facile assure également une grande disponibilité sur le chantier.

Une simple pression de touche suffit à mettre les deux trains de chenilles de la WIRTGEN SP 62i en contre-rotation de manière à permettre à la machine à coffrage glissant de pivoter autour de son axe et d’être extrêmement maniable.

Une simple pression de touche suffit à mettre les deux trains de chenilles de la WIRTGEN SP 62i en contre-rotation de manière à permettre à la machine à coffrage glissant de pivoter autour de son axe et d’être extrêmement maniable.

Technologie moteur : une puissance accrue

Suite aux modifications apportées aux législations sur les gaz d’échappement, WIRTGEN a augmenté la motorisation des machines de la série SP 62i. Ainsi, la machine est équipée d’un puissant moteur Deutz de 180 kW, conforme aux normes d’émission de l’Union européenne Phase 4 et des États-Unis Tier 4. Malgré cette augmentation de puissance moteur, l’adaptation automatique de la puissance moteur aux besoins du chantier grâce au mode ECO permet de réduire durablement la consommation de carburant.

Technologie hydraulique : un nouveau concept

Un grand nombre de fonctionnalités sont désormais pilotées par commande hydraulique. La nouvelle conception du système hydraulique apporte non seulement une meilleure efficacité énergétique, mais permet également d’alimenter en énergie de nouveaux équipements supplémentaires en option. Selon les exigences du client, la machine peut être équipée de vibreurs à entraînement hydraulique ou électrique. En version standard, elle dispose de 12 raccords hydrauliques (18 en option), ou de 18 ou 24 raccords électriques en option. Autre exemple, les inserteurs de barres de liaison latérales individuels à commande hydraulique peuvent être montés à gauche, à droite ou bien des deux côtés.

Le système hydraulique se compose tout d’abord d’un équipement de base, extensible de façon modulaire par toute une série d’options, ce qui permet au client d’adapter la machine à ses besoins et de gagner en rentabilité.

Technologie de commande machine : des systèmes intelligents

Les machines à coffrage glissant de WIRTGEN offrent également une commande de machine à la pointe de la technologie. Les interfaces destinées au système de diagnostic de service WIDIAG du WIRTGEN GROUP ou encore au système WITOS FleetView facilitent la tâche de l’utilisateur.

Une simple pression de touche suffit à mettre les deux trains de chenilles de la SP 62i en contre-rotation de manière à permettre à la machine à coffrage glissant de pivoter autour de son axe et d’être extrêmement maniable.

Dotée de deux longs trains de chenilles offrant une plus grande surface de contact au sol, la SP 62i exerce une pression au sol faible, ce qui lui permet d’être mise en œuvre même sur les sols difficiles tout en assurant un résultat de pose rentable.

La machine à coffrage glissant Inset compacte SP 62i de WIRTGEN permet de poser avec précision des surfaces en béton entre 2,00 et 7,50 m de largeur (6 pieds, 6 pouces, et 24 pieds) et jusqu’à 450 mm d’épaisseur (18 pouces) – et plus si le client le souhaite.

La machine à coffrage glissant Inset compacte SP 62i de WIRTGEN permet de poser avec précision des surfaces en béton entre 2,00 et 7,50 m de largeur (6 pieds, 6 pouces, et 24 pieds) et jusqu’à 450 mm d’épaisseur (18 pouces) – et plus si le client le souhaite.

La série SP 60 : l’intermédiaire entre les machines à coffrage glissant Inset et Offset

La nouvelle série SP 60 de WIRTGEN ne vient pas seulement élargir la diversité des applications de la classe de puissance allant jusqu’à une largeur de pose de 7,5 m (24 pieds) (Inset) et des applications Offset. En effet, avec la SP 61i, la SP 62i et la SP 64i, la gamme des machines à coffrage glissant compte désormais 12 modèles.

Ainsi, la série SP 60 fait le lien : elle complète vers le haut la gamme des machines Offset – composée de la SP 15i et de la SP 25i – et assure la transition avec les modèles de taille moyenne de la série SP 90, avec des largeurs de pose allant jusqu’à 9,5 m (31 pieds, 2 pouces). La famille de produits est encore complétée par les grandes machines à coffrage glissant Inset pouvant poser des chaussées jusqu’à 16 m de largeur (52 pieds, 6 pouces).

EN FR ES PT